Accueil

Actualités

Sur le flux LinkedIn des newsletters d’actualité telles Un jeune, problème ou solution ?

Sur le blog de ce site La psychodynamique du professionnel et sa cohérence subjective.

Par Eva Matesanz, psycho écologue du travail et formateur professionnel

Psycho – écologie du management 

Vous êtes les bienvenus dans cet espace dédié à la psychodynamique et à l’écosystémique, à l’écologie des esprits en mouvement et à l’écologie du vivant humain et non-humain. La psycho-écologie nous invite à abandonner le réflexe cognitif de « cause à effet » ou de correlations et autres rationalités limitantes.

 » Nous devons penser écosystème. «  Nous rappelle Boris Cyrulnik dans son traité de psycho-écologie justement paru en 2021 chez Odile Jacob :  » Tous ceux qui fabriquent des mots ont un rôle à jouer sur les milieux qui agissent sur nous. »

Les mots protègent, insiste-t-il dans la suite parue en mars 2022 sous le titre de liberté intérieure. Les mots relient lorsqu’ils ne séparent pas des identités absolues. Lorsque l’affect véritable l’emporte sur l’idéologie certaine. Intuitu Personae et Affectio societatis sont les fondements antiques et juridiques de nos entreprises humaines.

Tels sont aussi les fondements de ma pratique d’accompagnement professionnel.

Formée dans le cercle des psychanalystes et analystes systémiques humanistes – Boris Cyrulnik pour la France, Mony Elkaim et Guy Aussloss pour la Belgique et Robert Neuburger, mon actuel superviseur à partir de la Suisse.

Une psychodynamique  écosystémique

L’écosystémique reconnaît quatre enveloppes du vivant, de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Celle de l’intime qui rejoint les rapports corps-esprit de la psychologie, celle de la relation aux autres, adressée et régulée par des courants comportementalistes et systémiques, celle de l’appartenance au groupe et à la société et ce faisant, à l’histoire, qui intéresse les anthropologues, les économistes et les sociologues, et celle enfin de la biophysique, de la matière qui nous entoure et qui intéresse les écologistes.

Cette dernière, la plus « chaotique » pour immaîtrisable des quatre dimensions constitue le plus grand risque autant que la meilleure chance de réordonnancement de nos existences et de nos appartenances de nous, les humains vivants. Par delà nos libertés d’auto-destruction par la maladie physique ou mentale, dans les violences familiales ou sociales et dans l’abus des ressources naturelles. La psycho-écologie du travail s’y porte et s’y réfère.

A propos d’Eva Matesanz

 
Eva Matesanz portrait
E V A  M A T E S A N Z

Socio-économiste de formation initiale, psychanalyste, coach accréditée pour intervenir en entreprise, chargée d’enseignement universitaire, conférencière et auteure d’ouvrages de référence professionnelle mais aussi littéraire, Eva Matesanz partage en continu ses expériences et ses réflexions aussi sensibles que pragmatiques.

Née à Madrid en 1969, Eva Matesanz fait partie des premiers Erasmus en 1987. Elle effectue ses études supérieures en France (ESC Bordeaux puis Dauphine) et développe un parcours professionnel dans les grandes  entreprises multinationales (Banque, NTIC, Biotech) des années 90 et 2000. Elle y exerce des fonctions de Management et d’Innovation et elle rejoint le Comité Exécutif Business Unit pour sa fin de carrière salariée.

En 2010 Eva Matesanz crée sa propre structure d’accompagnement institutionnel et professionnel sur demande privée, en groupe et en individuel, en présence et à distance vivante, savamment et sensiblement animée.

Elle rejoint l’enseignement universitaire en 2014 au titre du DU Executive Coaching, individuel et d’équipes, imparti à Paris Cergy et intervient dans la formation de référence en coaching d’organisation proposée par HEC Executive Education en 2017-18 au sujet des processus (inconscients) institutionnels et écosystémiques.

En 2021 elle dirige et publie l’ouvrage collectif ECOSYSTEMIX aux éditions L’Harmattan. Ralentir, hybrider, bifurquer, inclure, réduire et bien d’autres processus  s’y trouvent exposés et leurs acteurs dévoilés tant l’implication des auteurs et de leurs environnements de vie et de travail est forte et engagée.

En 2022, Eva rejoint l’équipe pédagogique de l’école internationale d’esthétique de Catherine Sertin et Silvya Terrade au titre de l’accompagnement des jeunes générations dans leur projet professionnel, dans la culture d’entreprise, dans l’affirmation de soi et dans l’expression certaine. C’est dans cet esprit qu’elle continue de vous accompagner en solo ou en contexte, reliés et portés vers des avenirs de créativité et de liberté en responsabilité.