Aller sur le divan, venir en supervision

  1. Il a fait un parcours de psychanalyse il y a quelques années, et là il a besoin d’une supervision, pour valider son diplôme universitaire, pour contrôler les cas de coaching exigés par la formation, mais peut être pas que pour ça, puisqu’il a choisi notre duo et le parcours de coach-analyste que nous proposons : alternance de sessions individuelles et collectives, toujours en évocations libres, partagées de parole, et de parole en parole, de séance en séance, accorder toute l’attention qu’il mérite au contre-transfert, le seul qui mérite d’être accordé. Il s’agace déjà du décompte de reflets systémiques que lui impose à l’école cet autre superviseur. Mais nous n’y relèverons pour l’instant que la tentative de mise en rivalité, et « patienterons » pour le dire afin qu’elle s’épanouisse entre nous…
  2. Elle est en psychanalyse et elle est consultante en ingénierie financière, et elle a été formée au coaching, et elle ne sait pas comment tout cela colle ensemble, mais cela fait déjà plusieurs mois qu’elle colle au séances de ce parcours de professionnalisation de coach-analyste que je lui avais proposé à l’issue de sa formation, son regard clair perçu brisé depuis mon contre-transfert. Et il y a cette séance de novembre où, devant André, et langoureuse de baisers, elle m’offre pour mon anniversaire une de ces fleurs ikebanées à la hâte, autour de  la hampe : une orchidée tachée de vie. Et je compte sur le groupe pour me défaire de cette étreinte que j’apprécie un peu trop peut être. Comme André aussi semblé apprécier celle, singulière à lui, qu’elle lui dédie…
  3. Nous avons travaillé avec elle en groupe de supervision, elle a bouclé son année, comme des chaussures vernies et à lacets, et elle est revenue nous parler de la psychanalyse, impensable il y a un an, qu’elle débute à tâtons ces jours derniers.

Viens alors rejoindre un groupe que nous montons pour ceux qui comme toi sont ou veulent être coachs et qui ne le seront pas ou plus comme avant. Les outils qui sont défenses du coaching tombent toutes comme tes chaussures que tu déchausses ici.

Il n’y a pas que ses chaussures qu’elle déchausse en notre présence ; ce sont des chausse trappe qu’elle a armées toute l’année pour nous et son groupe précédent. Mais peut être que nous aimons, par cette invitation, le rire du chat de Cheshire lui retourner en lieu et place des dents métalliques qu’elle pose partout d’abord. Et elle accepte ! Plus on est de fous…
C’est dans le groupe « historique » de supervision que c’est venu cette histoire de fous et de séances en continu qui permettent d’être en allant, de décompensation en décompensation en toute, ou presque, sécurité. Le terme décompensation faisant référence à l’abandon relatif des protections psychiques, des compensations psychotiques ou névrotiques qui nous préservent dans un apparent équilibre. C’est que l’autre groupe est aussi un parcours de coach-analyse mais nous ne le savions pas encore. Enfin, nous ne l’avions pas pré-vu 😉

Toujours est-il qu’il existe un deuxième groupe, compose comme plus haut je l’ai décrit, depuis mon propre contre-transfert toujours, et qu’il reste une place.

4. Si vous y vous voyez bien… Vous avez la bienvenue. Des séances individuelles préparent votre ajout.

Et puis :

Le 3 février, le 9 mars, le 6 avril, le 11 mai, le 8 juin, le 6 juillet, le 7 septembre, le 12 octobre, le 9 novembre, le 7 décembre, le 4 janvier and so on. Le premier mercredi du mois sauf férié ou vacances scolaires, à partir de 18h au centre de Paris, Pigalle.

  • Travail ciselé : des séances individuelles y ont préparé, et le groupe déplie la singularité de chacun),
  • tout en évocations libres : tout ce qui traverse l’esprit, les pensées, les sensations, les sentiments, les pulsions et les inhibitions, peut par la parole advenir),
  • arrêts sur images de transfert en toute authenticité : le transfert comme une image ou un ressenti précédant la parole, l’empêchant et la libérant tour à tour),
  • et continuité de travail de séance en séance afin de mettre à jour les résistances et expliciter en douceur des défenses installées de longue date et pour la plupart obsolètes, contraires au lien, au métier.

Un temps et un espace idoines pour ceux qui sont ou ont été en psychanalyse, pour accompagner sur le fil de cette même source vive en respectant le travail, irremplaçable, du divan ou du fauteuil d’analysant.

Eva Matesanz
A propos

Eva Matesanz est Psychanalyste et Coach professionnel. Chargée d'enseignement universitaire, et auteure, elle remet la clinique psychanalytique au coeur de la relation d'accompagnement y compris en milieu business comme cela est naturel dans les pays anglo-saxons et d'influence hispanique, milieux de diaspora et de fertilisation des penseurs de l'inconscient. Eva Matesanz co-anime avec André de Chateauvieux des espaces de réflexion et d'action collectives inédites : Mars et Venus sur le divan, au sujet du masculin-féminin, L'accompagnement collaboratif, car comment accompagner les collectif sans s'y astreindre soi-même en équipe de consultants, de managers ou de coachs. Et Érotiser l'entreprise, à l'adresse des RH des entreprises collectives. Diplômée d’études supérieures en management à Madrid, en partenariat Erasmus avec l’ESC Bordeaux, et titulaire d’un Master 2 Affaires Internationales à l’Université de Paris Dauphine, elle effectue un parcours de management dans des grands groupes multinationaux de l’industrie et des services IT. Elle s'y forme aux pratiques systémiques et à la communication et en fait son premier métier. La psychanalyse à titre personnel lui permet de faire de l'accompagnement individuel et d'organisation , son métier de maturité, et de se faire une place de référence en quelques années. Coach accrédité Senior de la fédération CNC. Chargée d'enseignement universitaire et auteure d'ouvrages de management. E V E R M I N D est son blog collectif de diffusion d'idées mais surtout d'infusion sensible des rapports humains. Bienvenue à vous.

Tagués avec : ,
Publié dans Slide Home, Whatever Works

Laisser un commentaire

Se former

Pour ne rien rater de nos publications et apporter vos commentaires.

Suivez-vous!