Artiste Coach ou l’accompagnateur en post-modernité

Avec la démultiplication des thérapies et des méthodes de développement personnel – plus de 400 pratiques recensées et professionnelles -, rare est devenu le recours au divan et à la psychanalyse. Un voyage intérieur hors espace et hors temps, dans les temps et les lieux familiers qui nous semblaient éternels alors. L’enfance. Eternelle nous semble encore.

Comme Freud l’avait prédit, chimie a pris le relais des cas les plus souffrants. Et papouilles dans le sens de l’égo sur chaise à porteur pour les soi-disant bien portants.

Et pourtant, le divan reste bien à part, ancré et meuble, comme meubles et enracinés sont nos ressorts intérieurs.

Le divan apparait dans l’entre-deux d’un XIXème siècle qui se débat avec ses conventions et un XXème siècle qui modère tant bien que mal ses agitations.

Aujourd’hui, le monde évolue d’instant en instant, l’autorité inébranlable a laissé place à la satisfaction instantanée possible des pulsions et compulsions, à l’ébranlement des uns par les autres, souvent.

Si proches et si lointains, dans l’ascenseur, dans le métro, dans le open space, dans les bouchons. Même les réseaux sociaux ne sont qu’autoroutes de l’information. Un statut chasse un autre et un « j’aime » une fois devient pour bien peu de chose un « je bloque » et signalement.

Le divan d’aujourd’hui est lieu de stabilité, de structuration, de préférence, et de contact, oui de contact au plus profond. Avec ou sans meuble divan. Le créer de toutes pièces est l’art du coach clinicien, du coach qui permet l’analysant.

L’entretien clinique permet de recevoir chacun et chacune dans sa singularité. Et d’interagir comme cela vient, par libre association d’idées. Voyage en terres inconnues pour l’analysant comme pour son analyste. Mais voyage à deux sécure et sur la durée.

Car nous pouvons faire des séances, une, deux, trois, sur comment développer votre assertivité, comment gagner en rigueur, comment maîtriser en public la peur. Mais comme il est impossible d’apprendre à rebours du longuement sculpté, en votre psyché, privilège face à instincts et apprentissages animaux pavloviens, prendre le temps du temps sacré de votre formation d’être humain, est inmaîtrisable et heureux. Qui ne se compte pas en séances mais en détours.

Dans les comment d’aujourd’hui, les vôtres, il est pour vous des pourquoi inaliénables.

Et, à partir de chaque pourquoi originel, deux mouvements de vie : dépression et création. Oui. Vous avez bien lu. Ce sont deux pôles d’un élan vital, élan vital l’un et l’autre tout autant :

          De repli sur un souffle absolu qui était celui que nous osions apporter au monde en y faisant effraction.

          De pli sur le monde, aspérité que nous y apportons.

 

Accompagner les replis et les plis et revient l’art du coach prospectif, à rêves et les réaliser.

Il y a dans mes accompagnements ce que j’appelle un partage sensible, une rencontre intérieure qui peut se faire les pieds en l’air. Ceux que j’ai accompagnés, en groupe en faisant la sieste ou la dinette, ou en face à face intime et décontracté se reconnaîtront. Et cela ne fait pas d’eux des extraterrestres. Bien au contraire, enracinés en leurs singularités et ancrés en la pluralité du monde réel, ils peuvent, comme vous le pourrez aussi, par décloisonnement intérieur – extérieur, animer une réunion ou un réseau sur ces divans d’aujourd’hui que sont les partages vivants.

Pourvu que le fragile en chacun de vous émerge et se répande comme sur le meuble velours.

C’est ce que je développe en mon livre à venir de coach au plus libre et un seul comment : comment développer son intelligence relationnelle ? Aux éditions Kawa au printemps. Ma seule transmission.

L’art du coach partageant.

*

Les arts de l’artiste coach en post-modernité et en résumé : l’analyse, le partage et la liberté.

En développé et avec vous illimités. Grâce à vous.

 

 

Eva Matesanz
A propos

Eva Matesanz est Psychanalyste et Coach professionnel. Chargée d'enseignement universitaire, et auteure, elle remet la clinique psychanalytique au coeur de la relation d'accompagnement y compris en milieu business comme cela est naturel dans les pays anglo-saxons et d'influence hispanique, milieux de diaspora et de fertilisation des penseurs de l'inconscient. Eva Matesanz co-anime avec André de Chateauvieux des espaces de réflexion et d'action collectives inédites : Mars et Venus sur le divan, au sujet du masculin-féminin, L'accompagnement collaboratif, car comment accompagner les collectif sans s'y astreindre soi-même en équipe de consultants, de managers ou de coachs. Et Érotiser l'entreprise, à l'adresse des RH des entreprises collectives. Diplômée d’études supérieures en management à Madrid, en partenariat Erasmus avec l’ESC Bordeaux, et titulaire d’un Master 2 Affaires Internationales à l’Université de Paris Dauphine, elle effectue un parcours de management dans des grands groupes multinationaux de l’industrie et des services IT. Elle s'y forme aux pratiques systémiques et à la communication et en fait son premier métier. La psychanalyse à titre personnel lui permet de faire de l'accompagnement individuel et d'organisation , son métier de maturité, et de se faire une place de référence en quelques années. Coach accrédité Senior de la fédération CNC. Chargée d'enseignement universitaire et auteure d'ouvrages de management. E V E R M I N D est son blog collectif de diffusion d'idées mais surtout d'infusion sensible des rapports humains. Bienvenue à vous.

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans Slide Home, Whatever Works

Laisser un commentaire

Se former

Pour ne rien rater de nos publications et apporter vos commentaires.

Suivez-vous!