Dans le lit des rivières

 

– Se balader au bord du fleuve et ne pas se baigner, ce serait comme dormir ensemble et ne pas faire l’amour.

Et elle se déshabille là, au bout du jour, et puis elle se jette à l’eau.

 

– Allons plutôt là-bas au bout du chemin de halage, savourer une bière, je lui avais dit l’instant d’avant.

Mais maintenant j’ai envie de la suivre entre les algues et les nénuphars. Mais c’est toujours sur la pointe des pieds que moi j’entre dans le lit des rivières. Et alors ça prend un temps fou. Le soleil joue à cache-cache avec les tilleuls sur l’autre rive. J’ai de l’eau à peine jusqu’aux chevilles. Le chien vagabond qui nous suivait sur le chemin a plongé aussi et là, il fait des galipettes au milieu des nénuphars, comme pour me montrer le passage.

Et elle, elle revient sur la rive, elle s’approche et puis, d’un coup d’un seul, elle tire le drap de l’eau jusqu’à moi.

 

**

image

André de Châteauvieux

André de Châteauvieux dirige le cabinet de l'Art-de-Changer : un espace singulier dédié à l'accompagnement des dirigeants, à la supervision des coachs et à l'innovation dans le champ du coaching : "Coach de dirigeants et superviseur de coachs, thérapeute et enseignant à l'université de Paris II, j'aime accompagner au cœur des crises et par-delà. Un peu comme un médecin chinois au fond. Un peu chercheur aussi, j'aime animer des journées d'étude pour les fédérations de coachs et puis écrire sur les coulisses de l'accompagnement : Le grand livre de la supervision (Eyrolles, 2010), Le livre d'or du coaching (Eyrolles, 2013). Et parfois vagabonder sur les chemins de traverse avec mon piano à mots."

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Ever Whatever, Slide Home

Laisser un commentaire

Se former

Pour ne rien rater de nos publications et apporter vos commentaires.

Suivez-vous!