Entre deux portes

imageElle est venue au monde sans traverser la mère. Et elle traverse la vie en se laissant porter. De l’homme qui l’a choisie, de l’employeur du moment en sa spécialité, et désormais de moi coach.

Et c’est à moi enfin qu’elle commence à en vouloir d’autant d’immobilité. Après avoir envisagé de rompre l’amour, de contrat casser, elle se prend à notre pacte d’accompagnement sur la durée.

Je n’ai rien de plus à vous dire. Coach pour changer ? Depuis que je vous fréquente je vois encore moins comment je le pourrai !

– …

– Et puis il fait trop beau dehors ! Après tout, cela peut attendre, mes doutes et souffrances, le retour de l’hiver…

– Avec le temps qu’il fait, tous mes clients et clientes me disent aller bien.

Drôle d’aveu en son sens, et pourtant, elle continue de se dire telle qu’elle est.

J’en suis à comprendre que c’est pour moi inconcevable de me détacher de lui : que c’est un effort surhumain de ma carrière infléchir. Je suis scotchée et je ne vois pas comment en sortir, mais je ne vois surtout pas pourquoi je le suis.

– Cette porte enfoncée – dont vous parliez à la précédente séance, que vous dites avoir oubliée tellement elle ne vous sert à rien -, cette porte que vous m’accusiez de forcer, c’est la porte de votre naissance, par césarienne pratiquée, mais aussi, quelle autre porte, ou quelle somme de portes tout au long de votre vie, n’auraient pas été respectées ?

Lui revient l’adolescence et ses tâtonnements amoureux, lui revient l’enfance aisance en belle maison de poupées, bien gardée. Et dans le flou de l’écoute flottante, de l’imaginaire préconscient que je projette en sa présence,  j’aperçois d’autres lieux bien plus secrets, bien plus enfouis, dans le corps et dans le temps, impensables, interdits, immémoriaux : l’origine de la mère  est cette porte de paradis qu’elle n’aura pas pu pousser. La porte première naturelle. Différente de cette autre, de secours et de chirurgie. La toute première porte lui a été refusée.

L’accompagnement prendra le temps cette fois-ci de le lui laisser, le temps. La séance sera l’espace de son cheminement tout personnel. Et la porte dernière au plus loin.

 

Auteur/autrice : Eva Matesanz

Eva Matesanz est psycho-socio-économiste de par ses formations successives. Accréditée pour intervenir en entreprise en tant que coach professionnel, auteure et chargée d'enseignement universitaire, elle anime la psychodynamique du travail depuis la création de sa structure E V E R M I N D en mai 2010. Donner la parole et faciliter la place et la contribution singulière de chacun à la vie commune est son plus beau dessin. Fait d'étayage sur fond de soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =