Enfant de coeur

Dimanche 6 Octobre

J’aime pas le dimanche. Proximité avec le lundi , un jour effrayant pour l’enfant que je fus il y a trois siècles.

Et l’enfant continue de mourir en moi à petit feu.

Le dimanche, le jour du seigneur, ma mère m’emmenait à la messe à Garges-les-gonesse (Val d’Oise). Le curé avait une voix de stentor, des robes sacerdotales, des soutanes et des surplis empilés par-dessus des brodequins cirés, il était le dernier rempart avant le diable.

Ca durait une heure, on imagine pas comme c’est long une heure de messe, c’est pire qu’une heure de maths, bien pire qu’une heure de dîner en famille, moins interminable sans doute que l’heure où l’on se quitte…

 

Denis Parent
A propos

Denis Parent est un journaliste, réalisateur et écrivain français né à Cambrai le 28 novembre 1954. D'abord journaliste spécialisé dans le cinéma (Première, Studio Magazine, Ciné Cinéma), c'est en tant que réalisateur que Denis Parent se fait connaître. Il est l'auteur de plusieurs courts métrages dont "Va au diable", et d'un long, "Rien que du bonheur", une comédie avec Bruno Solo. Ancien étudiant en lettres, c'est aussi dans ce domaine qu'il exerce ses talents : scénariste de bande dessinée, auteur de nouvelles et de pièces de théâtre, depuis son île, en toute clandestinité. Il a publié ainsi "Perdu avenue Montaigne vierge Marie" (2008), "Un chien qui hurle" (2011), "Grand chasseur blanc" (2014), et aujourd'hui "Sanguinaires" (janvier 2016), le second tome d'une trilogie dite "nomade". Le troisième "Une fleur de frangipanier, un verre de Saint Julien et un baiser" devrait paraitre dans les deux ans. Le point commun de ces livres, comme leur titre générique l'indique: des histoires de gens qui fuient, bougent, voyagent, cherchent. Bref refusent la sédentarité, l'immobilisme. En partage sur E V E R M I N D les coups de cœur, et au coeur, d'Eva.

Tagués avec : ,
Publié dans Ever Whatever

Laisser un commentaire

Se former

Pour ne rien rater de nos publications et apporter vos commentaires.

Suivez-vous!