La danse des certifications

– Vous y étiez, dans mon rêve. Sans aucune envie d’y être vous me disiez.

Et en cette journée de trop, où accompagner est la dernière de mes envies, j’essaye de ne pas m’effondrer de comment à peine arrivée elle me dit.

Alors, elle continue.

– Vous ne vouliez pas d’ailleurs que je vous règle la séance, et moi j’y tiens !

Je suis d’accord. On arrête et je lui rends l’argent.

– Je vous ai donc réglé…

Dommage. J’essaye donc de m’accrocher.

– Et comme cela vous partiez de mon rêve et il s’ouvrait : sur une énorme décharge d’attache-case et d’ordinateurs ! Et je ne trouvais pas les miens… Jusqu’au tout dernier moment je ne parviendrai pas à les retrouver. Je me réveille sur cette triomphante sensation. Et c’est ça qui est nouveau : d’habitude mes cauchemars se terminent en fiasco, et là, cela est bien qui finit bien.

T H E E N D

– Et vous ? Que pensez-vous de mon rêve ?

Si seulement je pouvais le rêver… Je tombe tombe tombe de sommeil.

– Parce que moi je ne sais pas pourquoi cela me fait penser à une expression qui m’est chère : jeter le bébé avec l’eau du bain.

– Oui… Comme la bassine et le raisin.
(En référence à une scène d’enfance en précédente séance)

Les yeux écarquillés. Tout s’éclaire en son esprit on dirait. J’ai un ami psychanalyste qui rapporte comment un de ses confrères s’endort carrément en séance et les deux mots qu’il prononce au réveil sont révélation inconsciente.

– Quand j’étais petite j’aimais la danse ! Tiens. Et si je m’y mettais enfin ?

Je ne sais pas d’où elle tient cette association dernière alors que je la raccompagne acquittée de ma séance sûrement malgré les apparences. Elle tient seule le fil de l’inconscient, et moi je ne tiens plus à en être le passeur éveillé. Reposant.

Arrivera-t-il un jour où nous accompagnerons à nous laisser emmener dans les rêves et les jeux d’enfance de nos clients ?

Et nous, vivre ce qui nous correspond.Et plus par procuration.

P.S. Comme le  » désir d’enfant » n’est pas d’enfanter mais de redevenir soi-même enfant, déchargé des responsabilités que la vie nous apprend, le désir d’accompagner est d’accompagné tout autant. Songez y si vous êtes coach inconscient. C’est libérateur et certifiant 😉

image

Auteur : Eva Matesanz

Eva Matesanz est psychanalyste et socionalyste. Accréditée pour intervenir en entreprise en tant que coach professionnel. Chargée d'enseignement universitaire, et auteure, elle remet la clinique psychanalytique - la clinique c'est le cas par cas - au coeur de la relation d'accompagnement y compris en milieu business comme cela est naturel dans les pays anglo-saxons et d'influence hispanique, milieux de diaspora et de fertilisation croisée des penseurs de l'inconscient et de ceux de la volonté. Diplômée d’études supérieures en management à Madrid, en partenariat Erasmus avec l’ESC Bordeaux, et titulaire d’un Master 2 Affaires Internationales à l’Université de Paris Dauphine, elle effectue un parcours de management dans des grands groupes multinationaux de l’industrie et des services IT. Elle s'y forme aux pratiques systémiques et à la communication et en fait son premier métier. La psychanalyse à titre personnel lui permet de faire de l'accompagnement individuel et d'organisation , son métier de maturité, et de se faire une place de référence en quelques années. E V E R M I N D est son blog collectif de diffusion d'idées mais surtout d'infusion sensible des rapports humains. Bienvenue à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + 19 =