Les yeux fermés, il rêve

Il rêve tout haut. Il a encore vu un film de zombies et ça doit démembrer dans son crâne. Elle préférerait qu’il regarde un porno mais peut-être que ça ne ferait pas de beaux rêves. Peut-être qu’il lui mettrait la main dans les cheveux avant de se tourner et respirer les yeux fermés à fendre l’âme, comme un cheval écumant. Peut-être il s’allongerait sur elle murmurant , comme l’an dernier, quand ils étaient jeunes, tu es si profonde, si profonde. Elle sent qu’il est chaud à portée de main, à dix années-lumières. Elle est profonde, toujours si profonde. Des fois elle vérifie avec ses doigts, elle somnole, égarée dans sa grotte sous-marine. Puis un sursaut la ramène. Le réveil, sur la table de chevet avec ses yeux rouges dit qu’on est passé à demain. Mais elle sait qu’elle est déjà hier.

image

Denis Parent
A propos

Denis Parent est un journaliste, réalisateur et écrivain français né à Cambrai le 28 novembre 1954. D'abord journaliste spécialisé dans le cinéma (Première, Studio Magazine, Ciné Cinéma), c'est en tant que réalisateur que Denis Parent se fait connaître. Il est l'auteur de plusieurs courts métrages dont "Va au diable", et d'un long, "Rien que du bonheur", une comédie avec Bruno Solo. Ancien étudiant en lettres, c'est aussi dans ce domaine qu'il exerce ses talents : scénariste de bande dessinée, auteur de nouvelles et de pièces de théâtre, depuis son île, en toute clandestinité. Il a publié ainsi "Perdu avenue Montaigne vierge Marie" (2008), "Un chien qui hurle" (2011), "Grand chasseur blanc" (2014), et aujourd'hui "Sanguinaires" (janvier 2016), le second tome d'une trilogie dite "nomade". Le troisième "Une fleur de frangipanier, un verre de Saint Julien et un baiser" devrait paraitre dans les deux ans. Le point commun de ces livres, comme leur titre générique l'indique: des histoires de gens qui fuient, bougent, voyagent, cherchent. Bref refusent la sédentarité, l'immobilisme. En partage sur E V E R M I N D les coups de cœur, et au coeur, d'Eva.

Tagués avec : , ,
Publié dans Ever Whatever, Slide Home

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater de nos publications et apporter vos commentaires.

Suivez-vous!