L’Université d’été du coaching clinique psychanalytique 1/5

Tous des névrosés ! (Sauf quelques pervers)
Pourquoi présentons-nous des symptômes psychiques ? Quel est leur rôle ?

Le symptôme névrotique se présente sous forme de question ; c’est une question qui s’adresse à l’autre. C’est le lien même à l’autre.

Le psychanalyste est porteur de son propre symptôme.

Psychanalysants et psychanalysés, la névrose nous réunit. Cette « maladie » de la normalité n’est pas à distance de nous. La névrose c’est nous. C’est notre manière de vivre, de faire, de sentir, de penser. Le symptôme est notre style. Il ne suffit pas toutefois à rendre la radicalité du style. Seul le fantasme rend la radicalité du style. Le fantasme est plus difficile à approcher. La relation amoureuse et la relation autour du divan sont les deux formes majeures d’approche. Approcher ne veut pas dire passer à l’acte. Se laisser déborder par son symptôme d’aider ou de savoir faire.

L’objet de l’analyse est ainsi de remettre les symptômes débordants à leur juste place.

Pour prendre en compte le symptôme névrotique, le psychanalyste, névrosé lui même, doit être a l’écoute de ses propres « écarts ». Il est souhaitable d’éviter la posture défensive, qu’elle consiste à se raccrocher à un « supposé savoir », ou à se limiter à une écoute réparatrice et objectivante du symptôme.

Le « pas de côté » vis à vis de soi même est nécessaire pour pouvoir le susciter chez l’autre. Le contre-transfert est préalable au transfert. Son interprétation aussi.

L’analysant transfère des affects « anciens », ceux dirigés aux figures de référence de son enfance, sur l’analyste qu’il a choisi. L’analyste fait de même, et en premier. Il est choisi. Ceci est un processus inconscient, inévitable. C’est par l’interprétation, l’élaboration par la parole partagée, du transfert que ces processus inconscients, massifs, sont mis à jour et apaisés. Pour ce qui est du contre-transfert c’est dans la relation de supervision et non directement avec l’analysant que ces affects seront dégrossis. Ils peuvent ainsi ensuite être mis au service de la relation d’accompagnement. Comme un vaccin. Dépourvus de leur virulence initiale,

Les symptômes psychiques correspondent ainsi au fonctionnement psychique normal. Ils nous mettent en relation les uns aux autres, dans la difficulté ou dans l’enrichissement mutuel, et les deux à la fois ; dans l’expérience vivante de la relation qui nous ouvre autant au monde, incontrôlable et incommensurable, qu’a l’insondable et irréductible en nous-mêmes.

À suivre.

*En tout, quatre modules sur le symptôme objet ultime et premier de l’accompagnement, au singulier, et un module dédié a l’appareil psychique groupal

**Pour decouvrir le coaching clinique psychanalytique vient de sortir l’ouvrage de référence du meme nom co-écrit par Roland Brunner avec qui nous co-animons lors du DU Executive Coaching de l’Université de Cergy Pontoise : l’approche psychanalytique du coaching d’entreprise, ses équipes et ses dirigeants.

Le coaching clinique psychanalytique

Le coaching clinique psychanalytique

Extrait de la quatrième de couv

« Le coach n’est qu’un facilitateur, mais comment pourrait-il faciliter quoi que ce soit s’il ne connaît pas la nature humaine, sa psychologie, son fonctionnement, son métabolisme, son « temps » psychique qui n’est pas celui de l’organisation ? Comment pourrait-il aider ce client à accoucher de lui-même, s’il le traite comme n’importe qui ? C’est-à-dire s’il ne possède aucune connaissance en termes de structures psychiques, par exemple. Comment nous font-elles fonctionner ? S’il n’a aucune idée de la question du désir, s’il le confond avec le besoin […] « 

Eva Matesanz
A propos

Eva Matesanz est Psychanalyste et Coach professionnel. Chargée d'enseignement universitaire, et auteure, elle remet la clinique psychanalytique au coeur de la relation d'accompagnement y compris en milieu business comme cela est naturel dans les pays anglo-saxons et d'influence hispanique, milieux de diaspora et de fertilisation des penseurs de l'inconscient. Eva Matesanz co-anime avec André de Chateauvieux des espaces de réflexion et d'action collectives inédites : Mars et Venus sur le divan, au sujet du masculin-féminin, L'accompagnement collaboratif, car comment accompagner les collectif sans s'y astreindre soi-même en équipe de consultants, de managers ou de coachs. Et Érotiser l'entreprise, à l'adresse des RH des entreprises collectives. Diplômée d’études supérieures en management à Madrid, en partenariat Erasmus avec l’ESC Bordeaux, et titulaire d’un Master 2 Affaires Internationales à l’Université de Paris Dauphine, elle effectue un parcours de management dans des grands groupes multinationaux de l’industrie et des services IT. Elle s'y forme aux pratiques systémiques et à la communication et en fait son premier métier. La psychanalyse à titre personnel lui permet de faire de l'accompagnement individuel et d'organisation , son métier de maturité, et de se faire une place de référence en quelques années. Coach accrédité Senior de la fédération CNC. Chargée d'enseignement universitaire et auteure d'ouvrages de management. E V E R M I N D est son blog collectif de diffusion d'idées mais surtout d'infusion sensible des rapports humains. Bienvenue à vous.

Tagués avec : , , ,
Publié dans Slide Home, Whatever Works

Laisser un commentaire

Se former

Pour ne rien rater de nos publications et apporter vos commentaires.

Suivez-vous!