Première séance de co-consulting entre managers de managers : quel est le tout premier écueil ?

Managers de managers. Chacun possède une expertise bien distincte : la finance, la qualité, la production, les ressources humaines, le commercial etc. Chacun supervise des managers et leurs équipes. Pour l’un ce seront des opérateurs et leurs contre-maitres, pour l’autre un réseau d’experts regroupés par secteur, géographique ou métier, avec des animateurs dédiés, pour l’autre encore, une pépinière de jeunes talents et quelques leaders d’initiatives et d’action.

Qu’auraient-ils à partager entre eux à part des informations croisées ? Qu’auraient-ils à engager à part des priorités décidées en COMEX dont certains font partie sans y participer ?

Non. Ce dont je souhaite m’entretenir avec vous concerne l’émergence possible d’une pratique collaborative du management. Ni exercice du pouvoir, ni exercice du jeu de rôles entre eux, ni  plate-forme d’affaires classées « confidential ». De la transparence et des humeurs. De la passion, du choc des réalités et du partage de choix « ambigus » comme le veut l’epoque VUCA*.

Ce que ces managers ont en partage c’est la nature de leur lien à tous les autres managers ou acteurs de la société. Ils sont décideurs et leurs décisions concernent des hommes et des femmes qui à leur tour managent des activités, activent les équipes d’exécution et de proposition alternées.

Le premier écueil apparaît très vite. C’est l’objet de ce premier billet de la série annoncée.

Les managers de managers sont happés par l’opérationnel. Ce sont leurs propres mots et c’est leur réalité. Au delà du reporting serré de ce qui se passe en temps réel, de la production tout aussi régulière des présentations de ce qui va se passer, ce qui est un travail de gratte plutôt que de manager, ils peuvent partager en quelque sorte le poste d’un de leurs managers, en dépendance subie ou souhaitée ou les deux ; ils peuvent mutualiser une activité qui concerne plusieurs d’eux ; enfin, pour les plus modernes, ils sont devenus des « leaders serviteurs » (source l’entreprise libérée, réinventer les organisations etc ), des facilitateurs, des sponsors, et des fois même des prostitués. Alors, si vos managers ne sont pas autonomes au coeur de leur métier, s’ils ont des carences que vous comblez, si, individuellement ou en groupe, ils vous demandent de développer à votre niveau des facilités pour eux, si au nom de l’innovation, ils vous chargent d’actes de management supposé, d’influence ou même tout simplement de secrétariat, modifier les autorisations informatiques c’est ce qui me vient, approuver les congés, les achats, le PV, c’est courant et c’est une plaie, suivez la série à suivre. Travaillez ensemble à renforcer votre management créatif !

 

Avec ce constat préalable, je développe un cas concret de dépassement en réunion d’initiés au groupe d’analyse de pratiques collaboratives entre managers de managers. Ils sont réunis pour créer le groupe de pairs qu’ils pensent clé de voute d’un management renouvelé en cette grande usine d’un grand fabricant européen. Ils sont déjà bien avancés de poser le défi et le rituel : tous les vendredi entre midi et deux. L’un d’entre eux avoue aux autres qu’il n’est pas très disponible ce jour parce que l’une de ces managers dont la compétence est prouvée lui a fait part de sa démotivation. Il comprend mieux alors les défaillances dont elle fait preuve depuis un certain temps et qu’il s’est empressé de combler. Mais si cela dure, dit-il, ce sera elle ou moi. Je ne veux pas être contraint de m’en séparer. Elle est compétente. Elle se dit démotivée. Comment pourrai-je la remotiver ?

En l’occurrence, comme ce partage est animé par nous, consultants, équipe intervenante en ces prémisses d’équipe dirigeante, deux préalables psychologiques sont de suite posés :

– Le désir est individuel et inaliénable. Il ne peut pas être commandé. Ce que l’on appelle souvent la motivation est de cette nature, de la nature du désir, autrement ce serait de la culture du dressage, côté récompense ou côté punition.
– Le pacte entre manager et managé peut-être un serment maternel ou relever de la fonction paternelle, celle de la séparation et de l’individuation. Tu es démotivée, j’en suis le témoin respectueux de tes failles et de tes efforts.

L’échange s’engage alors entre managers : oui, parce que si tu lui es dévoué ou au contraire menaçant, cela doit bien l’occuper d’être aux aguets de tes décisions. Et toi aussi ! Tu as l’air de te penser la question de quoi faire de cette femme à l’infini. Cela devient un job à temps plein et pour elle et pour toi.

– Avez vous d’autres expériences de cette capacité que vous avez à ce que les autres se déresponsabilisent sur vous ? Cette manager répond peut-être à une demande inconsciente de votre part…

Patrice garde pour lui la réponse qui le touche, il donne à voir son assentiment et il se remobilise de suite lui-même aux côtés de ses collègues et créer ce groupe de pairs, de managers de managers, qui s’impose  de fait et de bonne heure.

* VUCA pour Volatility Uncertainty Complexity Ambiguity : immédiateté, impermanence, incontrôlabilité et insolutionnabilité. Les réponses sont partielles, ponctuelles et controversées â des problèmes et défis difficiles à délimiter et en évolution aussi sûre qu’incertaine.

Eva Matesanz
A propos

Eva Matesanz est Psychanalyste et Coach professionnel. Chargée d'enseignement universitaire, et auteure, elle remet la clinique psychanalytique au coeur de la relation d'accompagnement y compris en milieu business comme cela est naturel dans les pays anglo-saxons et d'influence hispanique, milieux de diaspora et de fertilisation des penseurs de l'inconscient. Eva Matesanz co-anime avec André de Chateauvieux des espaces de réflexion et d'action collectives inédites : Mars et Venus sur le divan, au sujet du masculin-féminin, L'accompagnement collaboratif, car comment accompagner les collectif sans s'y astreindre soi-même en équipe de consultants, de managers ou de coachs. Et Érotiser l'entreprise, à l'adresse des RH des entreprises collectives. Diplômée d’études supérieures en management à Madrid, en partenariat Erasmus avec l’ESC Bordeaux, et titulaire d’un Master 2 Affaires Internationales à l’Université de Paris Dauphine, elle effectue un parcours de management dans des grands groupes multinationaux de l’industrie et des services IT. Elle s'y forme aux pratiques systémiques et à la communication et en fait son premier métier. La psychanalyse à titre personnel lui permet de faire de l'accompagnement individuel et d'organisation , son métier de maturité, et de se faire une place de référence en quelques années. Coach accrédité Senior de la fédération CNC. Chargée d'enseignement universitaire et auteure d'ouvrages de management. E V E R M I N D est son blog collectif de diffusion d'idées mais surtout d'infusion sensible des rapports humains. Bienvenue à vous.

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Slide Home, Whatever Works

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater de nos publications et apporter vos commentaires.

Suivez-vous!