Suis-je responsable de mon frère ? La pair aidance au chevet et au sommet de notre société en bascule

Emergence ou circularité ? Créativité sociale consecutive au retrait maternel ? L’aidant pair ou familial

S’il est une figure qui émerge aussi bien dans le milieu social que dans le milieu familial c’est celle de l’aidant. Auparavant, il y a plus de cinquante ans, la maman était bénévole en société et à la maison : elle participait aux bonnes oeuvres sociales et elle assumait l’entretien du ménage, depuis le traitement des surfaces, comme il est dit à présent, jusqu’au bain du nourrisson, en passant par la confection des repas et des habits de tous, du plus petit au plus grand : son époux, le chef de famille reconnu.

Les mamans ont fait carrière, étudiantes à Saint-Germain-des-Prés, puis, partout en France et à l’étranger. Elles ont pris des responsabilités libérales et managériales : avocates et magistrates, responsables des ressources humaines, graphistes, stylistes, chimistes dont le prix Nobel reconnaît le tour de main. Désormais, s’il est un parent âgé, un enfant en bas âge ou celui scolarisé avec un handicap diagnostiqué, il est possible de lui adjoindre un aidant, familier ou professionnel. Entre personnes en difficulté d’une même classe d’âge, ceux qui se font aider deviennent ensuite des pairs aidants : les mêmes, qui, rétablis, peuvent aider au rétablissement de tant d’autres qui affluent dans les organismes sociaux et dans les associations.

Je suis maman, psychanalyste et psychopraticienne aussi bien de l’analyse systémique que de celle individuelle, et je supervise, à leur demande, ces pairs. Ils sont loin d’être rétablis, ceux qui restent auprès de leurs semblables comme ceux qui prennent en charge leurs parents âgés, leurs enfants en difficulté. Ils ne seront jamais rétablis et ils ont besoin que je reconnaisse leur douleur, peut-être contenue, mais jamais tarie. Le rappel d’une carence ou d’une perte insondable datant de leur propre construction affective et cognitive. C’est du bord de ce gouffre que l’amour, en eux, pulse, pour d’autres, pour moi-même, superviseur du bord de ma propre plaie. Et de cratère en cratère, nous funambulons ensemble comme jadis le firent nos mères, en charge de la maisonnée, du bord de leur cœur de filles, pour lesquelles l’intimité porte son ombre au pied des lumières de ceux qui brillent en société, qui sans elle ne sont rien ou manquent de relief : lisses, sans creux ni bosses. Nous leur préférons nos irrégularités.

Pairs aidants. Côte à côte. Groupe humain aux visages à découvert. Mont Rushmore des anonymes qui président à la vie, comme jadis ceux des plus grands transformateurs des Etats Unis d’Amérique.

*Le mont Rusmore offre la vue mythique des bustes en granit des présidents fondateurs de l’Amérique et d’une nouvelle liberté pour les colons et les pionniers.

Ceci est une reproduction de l’article que j’ai conçu pour le site du magazine Psychologies, modéré et publié par la rédaction dans la rubrique « Paroles de Psy » avec le lien vers mon profil dans l’annuaire de référence monpsy.com

Auteur : Eva Matesanz

Eva Matesanz est psychanalyste et socionalyste. Accréditée pour intervenir en entreprise en tant que coach professionnel. Chargée d'enseignement universitaire, et auteure, elle remet la clinique psychanalytique - la clinique c'est le cas par cas - au coeur de la relation d'accompagnement y compris en milieu business comme cela est naturel dans les pays anglo-saxons et d'influence hispanique, milieux de diaspora et de fertilisation croisée des penseurs de l'inconscient et de ceux de la volonté. Diplômée d’études supérieures en management à Madrid, en partenariat Erasmus avec l’ESC Bordeaux, et titulaire d’un Master 2 Affaires Internationales à l’Université de Paris Dauphine, elle effectue un parcours de management dans des grands groupes multinationaux de l’industrie et des services IT. Elle s'y forme aux pratiques systémiques et à la communication et en fait son premier métier. La psychanalyse à titre personnel lui permet de faire de l'accompagnement individuel et d'organisation , son métier de maturité, et de se faire une place de référence en quelques années. E V E R M I N D est son blog collectif de diffusion d'idées mais surtout d'infusion sensible des rapports humains. Bienvenue à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 5 =