Ouvreuse du transfert

[De là où le transfert se loge] Permettre le transfert, sur l’accompagnateur d’un jour, de l’inconscient de toujours, et dont l’expression par la parole libère les nœuds, tient au plus apparent. Moi lisse et neutre, jamais. Vivants, d’eux mêmes, mes

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans Slide Home, Whatever Works

Sur le divan sans fil

Un corps allongé – il semble déformé. Les contours de son crâne et ceux de ses pieds se confondent dans la perspective. Sur mon divan, je devine un corps insecte, presque désarticulé. Surgie de ce corps, comme un centre de

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans Ever Whatever

Pour ne rien rater de nos publications et apporter vos commentaires.

Suivez-vous!