L’homme du nouvel an

 

Il se plaint de crampes au ventre depuis quelques jours. Ardeurs d’estomac ? Mauvaise digestion ? Aérophagies ? Et il finit par se rendre à la pharmacie.

Ils n’ont rien de ce qui, d’après lui, le soulagerait : argiles blanche ou verte. De quoi tapisser revers.

La pharmacienne lui tend une tablette de Spasfon sûre d’elle. Ce à quoi il répond pas si sûr de lui :

– N’est-ce pas fait pour les règles… douloureuses ?

Et en m’en reparlant je reprends :

– Pour les règles douloureuses ! Bienheureuse association !

Car un homme aux règles douloureuses, et qui le réalise au détour d’un lapsus du corps, est un homme qui souhaite ôter le corset de son éducation. Ferré sur lui et qu’il ferre sur autrui inconsciemment.

Il ne prendra pas de Spasfon.

– J’ai faim ! J’ai envie de poivre et sel ! Je reprendrai bien une douceur ! – s’exclame-t-il à midi.

L’homme aux règles douloureuses est un homme à la liberté mesurée, et au contact prévenant. Un homme « suffisamment bon » !

 image